Concierge d’hôtel : les clefs d’un métier hors du commun

Concierge d’hôtel : les clefs d’un métier hors du commun

Vous êtes attiré par les métiers de l’hôtellerie de luxe ? Avez-vous pensé à devenir concierge d’hôtel ? Bien souvent confondu avec un gardien d’immeuble, le concierge d’hôtel a pourtant un travail bien différent. Disponible, discret et serviable, l’homme ou la femme aux clefs d’or se plie en quatre pour répondre aux exigences d’une clientèle de palace. Voyons ensemble qui est ce mystérieux personnage et quel est son rôle au sein de l’hôtel.

Le rôle essentiel du concierge d’hôtel

On retrouve généralement le concierge dans le lobby de l’hôtel, non loin de la réception. Celui-ci, paré d’un élégant costume aux couleurs de son établissement, salue les clients à leur passage et se tient prêt à intervenir dès que le besoin s’en fait sentir. Depuis sa loge, il se doit d’offrir un service de très grande qualité à une clientèle internationale, souvent intransigeante. C’est d’ailleurs pour cela qu’on ne le croise que dans les hôtels haut de gamme, car la qualité de sa prestation peut faire basculer un hôtel lambda vers un hôtel de luxe.

Selon les établissements, le concierge travaille de jour ou de nuit. Plus une structure est grande, plus les membres de l’équipe de conciergerie seront nombreux. Le concierge est une personne souriante, aimable et disposant d’une grande culture générale. On vient souvent le voir pour toutes les demandes qui sortent du cadre de l’hôtel : recommandation de restaurants, réservation de spectacles, location de limousine, etc.

D’une grande flexibilité, le concierge ne doit jamais dire non. Si par malheur le souhait du client ne peut être exaucé, le concierge devra toujours trouver une alternative à lui proposer. Son mot d’ordre : faire que chaque séjour soit unique !

La journée type d’un concierge d’hôtel

Voyons l’exemple de Maïlys, concierge en loge Clefs d’or depuis 3 ans dans un hôtel 5 étoiles du centre de Paris. Celle-ci est fière de s’être hissée à ce poste, car le milieu est essentiellement composé d’hommes. Comme tous les jours, Maïlys enfile son uniforme avant de prendre les consignes de la part de ses collègues. Elle découvre ainsi tout ce qu’il s’est passé à la loge depuis la veille et où en sont les demandes afin de prendre le relais.

Puis, Maïlys s’informe. Elle lit rapidement les nouvelles, car il est primordial d’être au courant de l’actualité lorsque l’on est en relation avec une clientèle internationale. Enfin, elle fait le tour des blogs et journaux touristiques : quels sont les spectacles du jour, y a-t-il une nouvelle exposition, etc. ? 

Au bout de quelques minutes, un premier client fait son apparition à la loge. Celui-ci recherche un restaurant romantique pour ce soir. Pas de problèmes, en quelques minutes, une table avec vue sur la Tour Eiffel est réservée. Le second client aimerait découvrir le Louvre avec un guide. Rendez-vous pris pour le lendemain matin avec Charles, un guide anglophone imbattable sur l’histoire de l’art. La journée continue et les demandes se succèdent.

Enfin, arrive une requête un peu plus originale, de celles que Maïlys préfère : planifier une demande en mariage. Toute une organisation se met alors en place. Maïlys réserve une limousine avec chauffeur, commande une centaine de roses, fait placer une bouteille de champagne dans la chambre et va même jusqu’à aller chercher la bague chez le bijoutier.

« Quand on est concierge, les jours se suivent et ne se ressemblent pas. C’est ce qui fait la beauté du métier. C’est un véritable challenge que de devoir répondre avec autant de professionnalisme à toutes les demandes. Mais on est tellement heureux lorsqu’un client revient nous voir en nous disant qu’il n’oubliera jamais le moment qu’il a passé grâce à nous ! »

Comment accède-t-on à ce métier ?

Il est loin le temps où il fallait passer de longues années à gravir les échelons, de bagagiste à chasseur en passant par voiturier, pour en arriver à ce poste. Aujourd’hui, des formations sont proposées, notamment par l’Union Nationale des Clefs d’Or, afin de permettre aux jeunes d’accéder directement à ce métier. L’ICI, ou Institut de Concierge Internationale, ainsi que certains lycées hôteliers proposent également des formations de concierge d’hôtel.

Généralement, un concierge évoluera vers un poste d’assistant chef-concierge, puis chef-concierge. Le salaire de base correspond au SMIC hôtelier (soit 1 648.12 € brut en 2018), mais le concierge pourra compter sur les nombreux pourboires qu’il recevra grâce à ses excellents services.

Vous l’aurez compris, le métier de concierge demande une grande rigueur, de la débrouillardise, de la discrétion, une parfaite connaissance de sa ville et un excellent sens de la communication. Si vous pensez avoir toutes ces qualités, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’Union Nationale des Clefs d’Or et préparez-vous à plonger au cœur de l’un des métiers les plus passionnants de l’hôtellerie !